Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Amis du laboratoire Arago
30 mai 2022

Programme Les sons de la nature : de l’acoustique à la bioacoustique marine 1er -3-et 4 Juin 2022

Chers amis du Laboratoire Arago,

Cette semaine nous vous invitons à 3 après-midi de conférences, de débats et de documentaires pour mieux appréhender Les sons de la nature : de l’acoustique à la bioacoustique marine.

 

Affiche_acoustique-bioacoustique_2022_v3-1

Quatre conférences :

 

 Mercredi 1er juin,

 18h : Entendre : du déchiffrage des mécanismes de l’audition au développement de la thérapie des surdités

Pr. Christine PETIT 

Professeure, Institut Pasteur, Institut de l’Audition, Pr. Collège de France

 

Vendredi 3 juin,

17h30 : Des mécanismes de production de la voix à la synthèse vocale

Dr. Nicolas Obin

Maître de conférences-Sorbonne Université, IRCAM, CNRS-Sorbonne

 

18h30 : A l’écoute de la vie marine : la bioacoustique en milieu marin

 

Dr. Lorenzo Bramanti

Chargé de Recherches CNRS, Observatoire Océanologique de Banyuls

 

Samedi 4 juin,

14h30 : Pr. Olivier Adam,

Professeur-Sorbonne Université, Paris

Et 3 documentaires :

 

Samedi 4 juin,

 

11h00   Documentaire (52 min) :

A l’écoute de la nature : L’énigme du poisson invisible – Jacques Mitsch

 

15h30    Documentaire (20 min) :

Le chant des baleines à bosse

 

16h30 Documentaire (52 min) :  

Les voix de l’Océan – La planète des géants -Guillaume Vincent

 
Vous trouverez en attaché l'affiche reprenant ce programme et ci-après les résumés de ces conférences ainsi qu'une brève biographie de chaque intervenant.

 

Nous espérons que ces sessions spéciales susciteront votre intérêt

 

Mercredi 1er juin, 18h

Entendre : du déchiffrage des mécanismes de l’audition au développement de la thérapie des surdités

Professeure  Christine PETIT 

Institut de l’Audition, Institut Pasteur, Université Paris Cité, Inserm UA06, F-75012 Paris, France ; Collège de France, F-75005 Paris, France 

Résumé

Au cours de l’évolution des homininés, l’audition, en raison de son association étroite avec le développement du langage et de la musique, est devenue le principal sens sur lequel reposent la communication entre les individus  et le lien social. Nous verrons comment la connaissance du système auditif qui portait avant tout sur ses performances remarquables liées au traitement mécanique des sons dans l’organe sensoriel, s’est étendue aux mécanismes moléculaires impliqués, en se fondant  sur la découverte des gènes dont l’atteinte est responsable de surdité. Par cette approche, en parallèle, les mécanismes défectueux à l’origine d’un très grand nombre de  formes de surdité, plus d’une centaine, ont été mis au jour. Nous verrons, comment, corollaire de ces avancées, la surdité que se caractérise aujourd’hui encore par l’absence  de  tout traitement, devient un l’objet d’une recherche thérapeutique particulièrement dynamique.   

christine Petit

CV

Docteur en médecine et docteur ès sciences, Christine Petit est Professeure de « classe exceptionnelle à l’Institut Pasteur» où elle dirige l’Institut de l’audition, un centre de recherche cofondé avec la Fondation pour l’audition et associé à l’Inserm. Christine Petit est également Professeure émérite au Collège de France et membre de l’Académie des Sciences.

En mettant en œuvre une dissection génétique des mécanismes moléculaires et cellulaires de l’audition s’appuyant sur l’identification des gènes responsables de surdité chez l’homme, ses travaux ont permis un renouvellement des neurosciences de l’audition, conduisant au déchiffrage du fonctionnement du système auditif à l’échelle moléculaire.En parallèle, elle a mis au jour les processus physiopathologiques à l’origine d’un très grand nombre de formes de surdité. En s’est engagée, depuis quelques années dans le développement d’outils de diagnostic et la recherche de traitements des atteintes auditives.

 

Vendredi 3 juin, 17h30

Des mécanismes de production de la voix à la synthèse vocale

Dr. Nicolas Obin

Maître de conférences-Sorbonne Université, IRCAM, CNRS-Sorbonne

Résumé

Je présenterai lors de cette conférence la voix humaine, depuis ses mécanismes de production physiques, ses fonctions de communication linguistique et artistiques, aux algorithmes de traitement automatique du signal audio et à l’intelligence artificielle avec des application pour la synthèse et la transformation de la voix, de son identité, et de ses émotions. Cette conférence sera l’occasion de présenter les nombreuses applications artistiques (installations, musique, film) comme prétexte à l’ouverture d'une discussion sur l’interaction entre recherche scientifique, innovation technologique, et création artistique.

CV

Nicolas OBIN est maître de conférences à la Faculté des sciences et d'ingénierie de Sorbonne Université et chercheur dans l'équipe analyse et synthèse du son du laboratoire Sciences et Technologies de la Musique et du Son (IRCAM, CNRS, Sorbonne Université).

Passionné par le son, les ondes, les vibrations et par la théorie de l'information et de la communication, il a développé au fil des années un vif intérêt pour l'étude et la modélisation du comportement et de la communication entre les humains, les animaux et les robots.
Ses activités de recherche couvrent le traitement du signal audio, l'intelligence artificielle, et la modélisation statistique des signaux sonores avec une spécialisation sur le traitement de la parole et de la communication humaine. Son domaine de recherche a de nombreuses applications dans la synthèse et la transformation de la parole, la robotique humanoïde, et les deep fakes. 
Il est par ailleurs très impliqué dans la promotion des sciences et technologies numériques pour les arts, la culture et le patrimoine, collaborant avec des musiciens et artistes de renom (Eric Rohmer, Roman Polansky…)
Enfin, je suis le co-fondateur de DeepVoice à Paris, un événement annuel sur les technologies vocales et de SophIA : l'association étudiante de Sorbonne Université pour l'Intelligence Artificielle en collaboration avec le Centre d'Intelligence Artificielle de la Sorbonne (SCAI). 

Nicolas Obin

 

Vendredi 18h30

A l’écoute de la vie marine : la bioacoustique en milieu marin

 

Lorenzo Bramanti

Chargé de Recherches CNRS, Observatoire Océanologique de Banyuls

Résumé

Comment écouter la vie marine peut permettre de dévoiler quelques secrets de ce monde, qui est loin d'être silencieux, c’est que cette conférence illustrera. En écoutant et analysant les sons produits près des gorgones dans deux réserves marines naturelles, celle du Parc naturel marin des Cinque terre en Italie et de la Réserve Marie de Cerbère-Banyuls, Lorenzo Bramanti et Lucia di Iorio essaient de mieux comprendre le rôle fonctionnel de ses forêts sous-marines.

CV

Lorenzo Bramanti est Chargé de Recherches au CNRS dans le Laboratoire d'écogéochimie des environnements benthiques à l’Observatoire Océanologique de Banyuls.
Ses travaux de recherche sont axés sur la dynamique des fonctions et de la diversité de communautés associées au espèces ingénieures dans la zone d'interface côtière.Il est spécialiste de l’Écologie et de la conservation des récifs coralliens et des gorgones méditerranéennes, avec en particulier la conservation et la gestion du corail rouge méditerranéen (Corallium rubrum).

Il étudie par ailleurs les effets de l'acidification des océans et du changement climatique mondial sur ces écosystèmes coralliens.

Lorenzo Bramanti

 

Samedi 4 juin, 14h30

Bioacoustique des cétacés : à quoi ressemble le chant des baleines ?

Olivier Adam,

Professeur -Sorbonne Université

Olivier Adam

Résumé :

Que savons-nous des sons émis par les cétacés ? Parmi les presque 90 espèces de cétacés, on distingue ceux qui ont des fanons, les mysticètes, et ceux qui ont des dents, les odontocètes. Ces 2 familles n’ont plus grand-chose en commun : elles sont différentes par leur anatomie, leur habitat, leur régime alimentaire, leur société… et leurs émissions sonores. Et pour cause : elles n’ont pas le même générateur vocal. Les odontocètes vont produire des clics et des sifflements, alors que les mysticètes vont vocaliser. Autour d’exemples de sons de différentes espèces, nous verrons comment ils sont utilisés dans leurs activités vitales et sociales. Mieux décrire leur mode de communication orale, c’est contribuer à mieux les comprendre et aussi à mieux les protéger… surtout dans des océans qui deviennent de plus en plus bruyants du fait de nos activités économiques en mer.

CV :

Olivier ADAM est Professeur à Sorbonne Université, Paris, France. Spécialiste en bioacoustique, il s’intéresse aux émissions sonores des cétacés pour décrire leurs populations et leurs sociétés. Il travaille actuellement sur l’étude des interactions mère-baleineau chez la baleine à bosse, sur l’analyse des comportements sociaux de surface des cachalots et à la description des paysages sonores sous-marins. Il est l’auteur et co-auteur de plus de 50 articles scientifiques. Il a été le conservateur de l’exposition Baleinopolis à la Porte Dorée (https://youtu.be/gRbQR77TrRM) et de l’exposition photo « L’Océan c’est Vivant » qui se tiendra à Paris du 18 juin au 9 juillet 2022. Il est le co-organisateur de conférences internationales, incluant DCLDE (https://www.soest.hawaii.edu/ore/dclde/), et le HWWC (https://www.hwwc.mg). Il a programmé 2 webinaires, sur la pollution sonore des océans (https://oceanambassadors.co.uk/shush-noise-in-the-ocean-sorbonne-university) et sur l’économie bleue (https://oceanambassadors.co.uk/blueco-can-the-economy-of-the-oceans-really-be-sustainable).

Olivier Adam portrait

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Soyez informés des derniers événements :
Publicité
Newsletter
123 abonnés
Albums Photos
Visiteurs
Depuis la création 71 992
Programme 2024

Programme 2024 Logo AfficheProgramme 2024 dates

Archives
Amis du laboratoire Arago
Publicité